Illusion & macadam - Braquage sonore - Installation et performance sur la mémoire sonore de la Halle TropismeBraquage sonore

 

10 AVRIL 2018 - 1H30 (Durée : 30 min)

Halle Tropisme (entrée par rue Fontcouverte)

 

Gratuit, inscription obligatoire

INSCRIPTION

---

 

Le compositeur Jérôme Hoffmann mène depuis des années une démarche qui tend à faire émerger les traces sonores contenues dans les objets et espaces quotidiens. Tel un archéologue dégageant au pinceau un fragment enfoui, ce braquage singulier de l’écoute permet qu’une histoire se révèle à nous. La transformation de la Grande Halle de l’E.A.I est l’occasion de se pencher sur les traces de son histoire passée mais aussi en devenir. D’un lieu de formation et de transmission de savoirs militaires à un lieu de savoirs culturels et d’industries créatives. 

 

 
Les sons nous parlent : Les rideaux de fer de la Grande Halle, rouillés et troués par la corrosion, nous murmurent les bribes d’un quotidien passé où ils ponctuaient les journées de travail en ces lieux. Ils sont par nature un passage symbolique entre la halle, le parc et les autres bâtiments. La structure métallique, squelette élégant de la halle, vibrera des sons et mouvements générés par la nouvelle occupation de celle-ci. Elle est la caisse de vibration des traces d’un quotidien futur. Autant d’éléments sur lesquels se focaliseront nos micros et nos objectifs optiques.
 

En collaboration avec Mathias Beyler (metteur en scène) et Stephane Perche (plasticien) Braquage sonore propose deux formes de restitutions visuelles et sonore : une installation photographique et sonore, et un concert-performance autour d’un dispositif immersif de 5 hauts parleurs.

 

Dans le cadre de Tropisme - S0 E1 - Première Pierre et de la manifestation MICC {mettre lien}